COMMUNIQUE DE PRESSE : L’APC salue le premier train de mesures présenté par le CNC dans le cadre des Assises pour la diversité du cinéma et demande une action forte et immédiate pour répondre à la crise de la production


L’APC salue le premier train de mesures présenté par le CNC dans le cadre des Assises pour la diversité du cinéma et demande une action forte et immédiate pour répondre à la crise de la production

Les producteurs de l’APC saluent les orientations et propositions présentées hier aux professionnels par le CNC dans le cadre des Assises pour la diversité du cinéma,

Il s’agit d’un premier train de mesures, destinées à être complétées et concernant lesquelles le CNC a annoncé attendre des professionnels qu’ils communiquent leurs positions en réponse d’ici le 3 juillet prochain.

L’APC entend travailler à ce que les mesures les plus efficaces soient définies, afin d’atteindre les objectifs mentionnés par le CNC auxquels elle souscrit :

  • accroissement de la transparence sur toute la chaîne d’exploitation des films et, pour la première fois, dans les relations avec les distributeurs et les exploitants de salles de cinéma
  • prévention de certains excès dans l’inflation des rémunérations de talents,
  • accroissement de la capacité d’investissement des producteurs et des distributeurs, tout particulièrement dans les films dits “du milieu”, avec l’appui du CNC,
  • soutien aux négociations menées entre les organisations professionnelles du cinéma et les chaînes de télévision en clair sur l’évolution du périmètre de leurs obligations et la diversification de leurs investissements,
  • renforcement des garanties d’exposition des films en salles , ainsi que d’un partage de la valeur équilibré entre ayants droit et exploitants, conformément à la plate-forme communiquée à cet égard par une grande partie de la profession.

Ces objectifs placent le périmètre de l’action à mener à son juste niveau, qui doit être ambitieux au regard de la situation de transition dans laquelle se trouvent la production et la distribution de films en France, et des déséquilibres qui se sont instaurés et amplifiés depuis plus de dix ans dans la chaîne d’exploitation des films cinématographiques.

Toutefois, s’agissant de la production et de la distribution, les mesures annoncées par le CNC restent insuffisantes au regard de l’ampleur de la crise frappant la production française, qui connaît une chute de 30 % de son activité depuis le début de l’année, comme en attestent les chiffres récemment communiqués par la FICAM.

A ce sujet, l’APC a demandé des actions fortes et immédiates pour relancer l’activité de production et de distribution des films français, dont il est nécessaire, pour qu’elles aient un réel effet, qu’elles soient applicables d’ici la fin de l’été et annoncées début juillet.

Néanmoins, cet exercice n’est possible que si les moyens financiers du CNC sont préservés, ce qui signifie qu’aucune nouvelle ponction soit effectuée sur son budget.

 

Contact : Frédéric Goldsmith – 01 53 89 01 30 – apc@producteurscinema.fr

Publié dans Communiqués de presse

Abonnez-vous aux communiqués de presse

(flux RSS)

L’UPC sur Twitter

Les membres de l’UPC produisent

Voir la suite

COEXISTER
11/10/2017

NUMÉRO UNE
11/10/2017

HAPPY END
04/10/2017

ESPÈCES MENACÉES
27/09/2017

Voir la suite