COMMUNIQUE DE PRESSE : Les producteurs cinématographiques se réjouissent du renforcement des crédits d’impôt adopté le 5 décembre dernier à l’Assemblée nationale. Ils remercient les députés et le gouvernement de cette mesure essentielle à l’activité du secteur, à l’emploi et à la diversité culturelle

Les producteurs de films cinématographiques membres de l’APC, du SPI et de l’UPF se réjouissent de l’adoption par l’Assemblée nationale le 5 décembre dernier d’un amendement au projet de loi de finances rectificative pour 2014 permettant de renforcer à compter du 1er janvier 2016 l’attractivité des crédits d’impôt destinés à accroître la localisation des tournages sur le territoire français.

Ils tiennent à remercier l’ensemble des députés ayant adopté cette mesure, et particulièrement Messieurs Patrick Bloche et Bruno Leroux qui, par leur engagement, ont permis le rehaussement à 30 % du taux du crédit d’impôt cinéma concernant les films du milieu, dont le budget est situé entre 4 et 7 millions d’euros, alors que le nombre de films produits dans cette catégorie de budget a chuté en 2014.

Ces mesures, adoptées avec le soutien de la Ministre de la culture et l’accord du Ministre du budget, sous l’autorité du Premier Ministre, se situent dans le droit fil de l’action du CNC et de l’engagement de sa Présidente en faveur de la croissance et de la régulation  de la filière.

Dans un contexte de multiplication des incitations fiscales dans les différents pays d’Europe, l’amélioration de ce dispositif était absolument indispensable afin de renforcer la relocalisation des tournages et, par là même, les retombées en termes d’activité et d’emploi. Cette activité supplémentaire génère elle-même des ressources fiscales supplémentaires pour l’Etat.

Ils rappellent également que la catégorie de films visée est particulièrement stratégique en termes de diffusion à l’international, participant à l’amélioration de l’exportation des films français.

Au moment où, dans le cadre des Assises pour la diversité du cinéma, les professionnels et le CNC se sont engagés dans un processus d’amélioration de la régulation et de la transparence, le vote de l’Assemblée nationale, qui concerne un secteur soumis à une intense compétition internationale, représente un signal essentiel en faveur de l’activité économique, de l’emploi et de la diversité culturelle.

Les producteurs sont convaincus que le Sénat confirmera cette mesure déterminante pour le maintien des équilibres du secteur.

 

Contacts :

APC : Frédéric Goldsmith, Délégué général – 01 53 89 01 30

SPI : Juliette Prissard-Eltejaye, Déléguée générale – 01 44 70 70 44

UPF : Marie-Paule Biosse-Duplan, Déléguée générale – 01 44 90 07 10

Publié dans Communiqués de presse

Abonnez-vous aux communiqués de presse

(flux RSS)

L’UPC sur Twitter

Les membres de l’UPC produisent

Voir la suite

JALOUSE
08/11/2017

LA MÉLODIE
08/11/2017

PRENDRE LE LARGE
08/11/2017

TOUT NOUS SÉPARE
08/11/2017

CARBONE
01/11/2017

Voir la suite